• Retrouvez nous sur Facebook
  • Retrouvez nous sur Twitter
  • Retrouvez nous sur Youtube
De l'acrylamide dans les croquettes pour chien

Acrylamide

De l'acrylamide dans les croquettes pour chien :

De quoi s'agit-il ? Quelle est cette substance ?


Les croquettes sont des produits cuits à de très hautes températures. La réaction de Maillard fait le reste ...

Les conséquences ? Risques de mutations géniques et cancers, selon l'EFSA.

Pour en savoir plus, cliquez sur les infographies ci-dessous

Acrylamide

De quoi s'agit-il ?

L'acrylamide expliquée par l'EFSA (Autorité Européenne de Sécurité des Aliments)

Les risques ...

... pour la santé liés à l'ingestion d'acrylamide (infographie de l'EFSA)

Mycotoxine

Des mycotoxines dans les croquettes pour chien ?

De quoi s'agit-il ? Quelles sont ces substances ?

Parceque les fabricants sont peu regardants à la qualité des ingrédients, les croquettes contiennent des mycotoxines en trop grande quantité. Or, ces substances sont toxiques voire cancérigènes.

Pour en savoir plus, cliquez sur les documents ci-dessous

Mycotoxines

Risques sanitaires

selon l'INRS (Institut National de Recherche et Sécurité)

Tests en labo

Dans son n° 458 de mars 2011, "60 millions de consommateurs" relevait la présence persistante de mycotoxines dans les croquettes pour chien

Croquettes, méfiance !

Donnerez-vous encore des croquettes à votre chien après avoir visionné ce reportage ?


Ce documentaire télé intitulé "Quelles croquettes pour nos bêtes ?" présente de manière étayée et argumentée, les risques d'une alimentation industrielle pour la santé de votre chien

Le saviez-vous ?

Comment sont fabriquées les croquettes ?

Les croquettes traditionnelles sont fabriquées par procédé de cuisson-extrusion : Les ingrédients sont chauffés à haute température et soumis en même temps à de très fortes pressions.

Et c'est la phase de décompression qui donne cette structure expansée à la croquette.

Comment lire les étiquettes ?

Sur les étiquettes, les ingrédients sont listés par ordre d'importance, avant cuisson.

Cela signifie que lorsqu'elle va être chauffée à haute température, la viande fraîche va perdre 3 à 4 fois son poids par assèchement. Après cuisson, il est donc vraisemblable qu'elle sera rétrogradée dans la liste des ingrédients.

A quoi correspond l'analyse ?

Y sont indiqués en pourcentage :

- les protéines, nécessaires pour le développement et le renouvellement des tissus cellulaires

- les matières grasses, nécessaires pour fournir de l'énergie

- les cendres brutes, c'est à dire les particules minérales qui subsistent si on fait subir une combustion aux croquettes

- la cellulose brute apportée par les fibres qui n'est pas dégradable par le chien

- l'humidité

- le calcium & magnesium, pour le squelette et le système nerveux

- le phosphore & sodium, pour le bon fonctionnement cellulaire

Préférez les ingrédients de source animale

Le chien est un carnivore, il est donc important de lui donner en priorité des produits d'origine animale :

- de la viande pour l'apport en protéines,

- de la graisse pour l'apport en lipides

C'est de loin préférable aux apports d'origine végétale que constituent les céréales et huiles végétales car les chiens les assimilent beaucoup moins bien.

Gare aux glucides !

Les glucides (encore appelés hydrates de carbones) sont ce que l'on désigne couramment par les sucres.

Qu'il s'agisse de glucides simples ou complexes (autrement dit, de sucres rapides ou lents), le chien en a de toute façon des besoins limités :

- Il les dégrade difficilement car sa salive est dépourvue des enzymes qui s'y attaquent (amylase, cellulase). De ce fait, c'est son pancréas qui va compenser et se trouver sursollicité

- Il les assimile difficilement car son intestin est très court

- Il ne sait pas les stocker, comme peut le faire l'être humain sous forme de glycogène dans son foie

Une ration trop riche en glucides a donc des répercussions négatives sur le métabolisme du chien : troubles du transit, insuffisance pancréatique, insulino-résistance voire diabète, ...

Halte aux céréales !

Elles sont presque toujours présentes dans les croquettes pour chien. Pour une raison très simple : elles sont relativement peu coûteuses et faciles à mettre en oeuvre.

Mais si elles apportent des quantités suffisantes de protéines en lieu et place de la viande, elles apportent également beaucoup de sucres lents (glucides complexes) dont le métabolisme du chien n'a que faire.

En outre, les céréales contiennent du gluten auquel les chiens sont parfois intolérants, ce qui peut provoquer des allergies cutanées responsables de sévères démangeaisons.

Il est donc souhaitable d'éviter les croquettes qui contiennent du blé, du riz, du maïs, de l'avoine, ...

Dangereuses mycotoxines

Les mycotoxines sont des substances produites par des champignons microscopiques qui se développent sur les cultures végétales, notamment lorsque le risque fongique n'a pas été bien maîtrisé par le cultivateur. Elles sont reconnues toxiques et cancérigènes. Elles peuvent même avoir des effets hallucinogènes lorqu'elles sont absorbées en grande quantité.

Les céréales y sont particulièrement sensibles à cause de la fusariose. Or, les lots de céréales achetés par les fabricants de croquettes sur les marchés mondiaux sont en priorité ceux déclassés et donc susceptibles d'être contaminés. A la demande de certains organismes ou associations (60 millions de consommateurs, entre-autres), des contrôles réguliers sont effectués qui révélent la présence quasi-systématique des mycotoxines dans les croquettes pour animaux.

Le gras n'est pas forcément mauvais

Les nutritionistes nous le rappellent régulièrement : Le principal carburant de l'être humain, ce sont les glucides et notamment les sucres lents présents en quantité dans les féculents (riz, pâtes, pain ...).

Il en va autrement pour le chien : son carburant, ce sont principalement les lipides (autrement dit, les graisses). Les fabricants doivent donc tenir compte de cette spécificité et incorporer dans leurs croquettes des graisses en quantité non négligeable.

Pensez à nettoyer les contenants

Les graisses sont vaporisées sur les croquettes extrudées. Grâce à leur structure expansée, elles en absorbent une partie mais il en reste en surface. Il suffit de les manipuler pour constater qu'un film gras se dépose sur les mains. Le problème, c'est qu'au contact de l'air, les lipides s'oxydent et deviennent rances. Leur qualité nutritionnelle s'en trouve affectée, ce qui oblige les fabricants à ajouter des conservateurs.

Aussi, pensez à nettoyer régulièrement les contenants (conteneurs à croquettes, gamelles, verres doseurs) afin d'éliminer les graisses oxydées qui pourraient contaminer des croquettes encore saines.

Fuyez les conservateurs chimiques !

Les fabricants utilisent souvent des anti-oxydants d'origine pétrochimique désignés sous les appellations suivantes :

- BHA (ou E320) : butylhydroxyanisol

- BHT (ou E321) : butylhydroxytoluène

- Ethoxyquine (couramment employée par les sociétés ... d'équarrissage !)

Ces substances de synthèse permettent certes d'éloigner la date de péremption des produits mais elles sont dans le collimateur du CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) car suspectée d'être cancérigènes. Si leur dangerosité n'est pas encore avérée, une chose est sûre : le foie, le pancréas et les reins de votre chien seront sollicités pour les éliminer.

Les croquettes, la solution de facilité

Dans nos sociétés modernes, les chiens sont nourris avec une alimentation industrielle, principalement des croquettes.

Cette habitude est renforcée par le marketing dont nous abreuvent les fabricants mais aussi le discours des vétérinaires selon qui les croquettes contiennent tout ce qu'il faut pour répondre aux besoins du chien.

Or, le chien partage avec son ancêtre et cousin le loup près de 95 % de son capital génétique (même s'il s'agit d'un chihuahua !) et donc le même régime alimentaire.

Il devrait donc se nourrir principalement de viande crue.

Les croquettes peuvent certes apporter de la viande, mais ... cuite.

Les pâtés en boite sont ils préférables ?

Derrière leur aspect de viande, les aliments humides conditionnés en boite contiennent peu ou prou les mêmes ingrédients que les croquettes. Pour vous en convaincre, vous pouvez comparer les étiquettes.

Vous y trouverez par exemple des céréales.

La seule chose qui change, c'est le taux d'humidité bien entendu et accessoirement l'appétence du produit, c'est à dire l'attrait du chien pour ce type de nourriture.

Qu'est-ce que le BARF ?

BARF est un sigle pour : Biologically Appropriate Raw Food.

Ce qui en français signifie "nourriture crue adaptée biologiquement".

Ce mode d'alimentation repose sur le principe de la ration ménagère et se compose de :

- viande crue

- os charnus, non cuits

- abats ou sang frais

- légumes et fruits

- oeuf et yaourt

- herbes

C'est le régime idéal, parfaitement adapté au chien mais qui nécessite du temps de préparation et une certaine logistique.

La longévité du chien

Correctement nourri, c'est à dire sur les bases d'un régime adéquat tel que le BARF, un chien devrait vivre en moyenne 16 à 18 ans.

Dans les faits ce n'est pas le cas puisque l'espérance de vie se situe plutôt entre 11 et 13 ans. La faute à une alimentation industrielle souvent bon marché qui nuit à la santé de nos compagnons à quatre pattes.

Toutes les croquettes ne se valent pas

Loin s'en faut !

Dans ce domaine, il n'y a pas de miracle : Les croquettes de bonne qualité sont aussi les plus chères !

On peut les classer dans trois catégories :

- les entrées de gamme que l'on peut se procurer dans les grandes surfaces (marques distributeur, Friskies, Frolic, Brekkies, ...)

- les marques réputées que l'on trouve dans les enseignes de jardinerie ou chez le vétérinaire (Flatazor, Royal canin, Proplan, Hill's, Eukanuba, Virbac ...)

- les marques haut de gamme, beaucoup plus confidentielles et qu'on ne trouve quasiment que sur internet

Comment distinguer une bonne marque ?

Une croquette de bonne qualité se caractérise principalement par :

- une faible teneur en glucides (à évaluer en fonction de l'analyse et de la liste des ingrédients car elle n'est jamais renseignée en tant que telle)

- l'absence de céréales (blé, maïs, riz)

- une forte présence de viande

- une proportion élevée de protéines dans l'analyse (> 35 %)

- peu de produits d'origine végétale

- l'absence de sous produits et déchets animaux ou végétaux

- un faible taux de cellulose dans l'analyse (< 3 %)

- l'absence de conservateurs chimiques

- un faible taux de cendres dans l'analyse (< 8 %)

Qui se cache derrière les marques ?

Flatazor : Sofiproteol - FRANCE ---

Royal Canin : Mars - USA

Purina Proplan : Nestlé - SUISSE

Eukanuba : Procter & Gamble - USA

Hill's : Colgate Palmolive - USA

Si mon chien boude ses croquettes ...

... c'est qu'il n'a pas faim !

Rassurez-vous si votre chien dédaigne ses croquettes : un chien ne se laisse jamais mourir de faim.

Il peut faire le "difficile", surtout s'il a déjà goûté à des friandises ou des restes de table, c'est de bonne guerre. Mais gare à ne pas lui céder car ce serait lui donner de mauvaises habitudes.

Par contre, s'il ne mange pas et qu'il ne semble pas en bonne forme (s'il reste couché voire prostré), il faut d'urgence consulter un vétérinaire car cela signifie qu'il est très probablement malade.

Ne tombez pas dans le panneau

S'il boude ses croquettes, ce n'est pas parcequ'elles sont mauvaises pour lui.

Ne lui proposez pas de croquettes bas de gamme qui contiennent souvent des substances appétantes et sont beaucoup trop riches en sucres. Or, le sucre en plus d'être mauvais pour sa santé est addictif. Et il deviendrait encore plus difficile de repasser aux croquettes haut de gamme.

Le chien ne sait pas forcément ce qui est bon pour sa santé, comme l'être humain d'ailleurs. Faîtes le test avec vos voisins : à l'apéritif, proposez leur des rondelles de saucisson sec et des cubes de tofu. Il y a fort à parier que le saucisson aura beaucoup plus de succès. Pourtant, un nutritionniste vous dira à coup sûr que le soja est bien meilleur pour la santé !

Au lieu de ça, pensez plutôt à varier les plaisirs gustatifs de votre chien. Souvent, le fabricant propose plusieurs déclinaisons de sa gamme : au poulet, au poisson, au mouton, ...

Toutes les croquettes ne se valent pas

Ou comment choisir la moins mauvaise ?

 

Les croquettes pour chiens peuvent être classées en trois catégories :

 

 HAUT DE GAMME :  

Cette alimentation est distribuée de façon relativement confidentielle et de ce fait plus difficile à trouver car elle s'adresse à un public averti.

On peut notamment se la procurer par le biais de la vente à distance (boutiques en ligne) et dans quelques magasins très spécialisés.

Les marques qui méritent de figurer dans cette catégorie sont : Orijen, Acana, Taste of the wild, ...

Ces croquettes se caractérisent par :

  1. une forte proportion de viande
  2. une teneur élevée en protéines
  3. un faible taux de glucides
  4. des ingrédients de qualité, essentiellement d'origine animale

 

 DE BONNE REPUTATION : 

On les trouve dans les grandes enseignes de jardinerie-animalerie ainsi que chez les vétérinaires. On peut citer : Royal Canin, ProPlan, Hill's, Eukanuba, Flatazor, Virbac, Mastery, ...

Ces marques appartiennent à de grands groupes industriels (Mars, Nestlé, Procter & Gamble, Colgate-Palmolive, ...) dont la puissance commerciale nous abreuve de publicité.

Ces croquettes se caractérisent par :

  1. un taux de viande assez élevé
  2. mais un taux de protéines malgré tout insuffisant 
  3. un taux de glucides trop élevé quand bien même les céréales ont parfois été remplacées par des tubercules
  4. le recours à des ingrédients d'origine végétale encore trop prononcé (huiles végétales notamment)
  5. des supplémentations qui varient selon la cible commerciale (chondro-protecteurs pour les articulations, acides gras pour la peau, oméga 3 et 6 pour le coeur, ...)
  6. des adaptations thérapeutiques (contre les insuffisances rénales ou hépatiques, pour les chiens stérilisés, ...) dans le cas des croquettes vétérinaires

Par ces améliorations, ces marques revendiquent l'appellation "Premium" qui ne se veut rien d'autre qu'un message marketing

 

 ENTREE DE GAMME : 

Elles sont distribuées principalement dans les grandes surfaces.

On peut citer : les marques distributeur (Canaillou, Orlando, Lydog, ...), Friskies, Frolic, Brekkies, Pedigree, Fido ...
Ces marques appartiennent aux grands groupes industriels qui commercialisent déjà les marques de renom (voir 2ème catégorie ci-dessous) mais qui veulent capter une clientèle moins exigeante, ainsi qu'aux grandes enseignes de la distribution (Auchan, Carrefour, ...) qui confient la production à des fabricants tels que Continental Production.

Ces croquettes sont les moins chères du marché. Elles sont aussi de moindre qualité et se caractérisent par :

  1. un taux de viande ridiculement bas
  2. des protéines de second choix (la viande est associée voire remplacée par des sous-produits animaux)
  3. une forte proportion de glucides, toujours sous la forme de céréales
  4. des lipides d'origine végétale, sous forme d'huiles de récupération
A la base, de la viande crue pour bien nourrir son chien

Que faire ?

Nous recherchons ce qu'il y a de mieux pour la santé de notre chien.

En cela, l'alimentation est un facteur déterminant.

«Le chien est un carnivore, comme son ancêtre le loup»

Tout est dit : le chien doit surtout manger de la viande crue.

Les puristes s'orienteront vers le BARF.

Pour les autres, la ration ménagère s'avèrera une très bonne option.

Le chef cuisinier de Poil de toutou vous présente son menu pour les cabots

Au menu

La ration ménagère pour un chien de race moyenne :

  • beaucoup de viande crue
  • un peu de saindoux
  • un peu de riz cuit
  • des légumes & fruits
  • de la poudre d'os


Pour la viande :

Limitez les quantités si votre chien souffre d'insuffisance rénale.

Attention aux steacks hachés qui contiennent des protéines végétales : préférez le 100% viande.

Vous pouvez mélanger viande rouge et viande blanche (volaille).

Attention : La viande doit toujours rester crue

 

Pour le saindoux :

S'achète en barquettes comme le beurre. 20 grammes suffisent mais vous pouvez ajuster la dose selon l'état de votre animal

 

Pour les légumes & fruits :

Vous pouvez varier entre :

  • des haricots verts : Les boîtes de conserve sont très pratiques. Egoutez, rincez et conservez dans une boîte au frigo. Ecrasez-les avec un presse-purée
  • des courgettes : Au rayon primeur. Epluchez et coupez en petits dés
  • des pommes : avec ou sans la peau, coupées en dés
  • des bananes : sans la pelure bien entendu, et coupées en morceaux

 

Pour la poudre d'os :

Saupoudrez en petites quantités. Vous pouvez remplacer par du lithotamne

 

Des compléments utiles :

Vous pouvez ajouter de temps à autre : de la levure de bière (un comprimé), de l'huile de foie de morue (une demi-cuillère à café) et des vitamines (type Biocanina Total Vitaminol)

 

Mélangez le tout et c'est prêt !